Yeux rouges : les remèdes de grand-mère les plus efficaces

Divers facteurs peuvent provoquer des yeux rouges. C’est souvent le signe d’une légère irritation qui provoque une dilatation ou une inflammation des vaisseaux sanguins superficiels de l’œil et peut également masquer une affection plus grave pouvant affecter la vision.Pour tout savoir sur les meilleurs remèdes de votre grand-mère pour la soulager, nous vous proposons le tout dans ce guide complet sur le sujet.

 Les principales causes des yeux rouges

Les yeux rouges peuvent être causés par un certain nombre de causes externes liées à l’environnement ou par des causes internes qui sont des maladies.

 Les origines externes

Les causes externes les plus fréquentes sont :

  • L’ensoleillement
  • Attaques avec des irritants (savon, poussière, sable, fumée, etc.)
  • Usure de l’écran ou utilisation prolongée 
  • Inconfort des lentilles de contact
  • Objet étranger dans les yeux

Dans ces cas, la rougeur devrait disparaître en quelques minutes ou heures et ne représente pas la gravité.

Les origines internes et pathologiques

Certaines maladies et affections, plus ou moins graves, peuvent également provoquer des yeux rouges. Ceux-ci peuvent être accompagnés de démangeaisons, de douleurs, d’irritations, de pertes, de larmoiement et d’autres symptômes.

Causes courantes et moins graves :

  • Allergies (au pollen, à la poussière et à d’autres éléments)
  • sécheresse oculaire (liée à des défauts de qualité ou à une production de larmes insuffisante)
  • rhume ou grippe
  • Conjonctivite, une infection ou une inflammation de la conjonctive de l’œil (la membrane qui tapisse les paupières). Se manifeste par des démangeaisons et des écoulements. 

Autres maladies que nous diagnostiquons :

  • Blépharite, inflammation des paupières
  • Ulcères cornéens ou lésions causées par des infections bactériennes ou virales
  • uvéite, inflammation de l’uvée (membrane pigmentée contenant la choroïde, l’iris et le corps ciliaire)
  • Glaucome : maladie dégénérative du nerf optique se manifestant par une perte de vision progressive
  • Hémorragie sous-conjonctivale après choc. Cela crée une tache de sang rouge distincte. Sclérite ou inflammation de l’épisclère, la membrane superficielle qui entoure le globe oculaire.

Les remèdes de grand-mère contre les yeux rouges

Lorsqu’elles sont causées par des facteurs externes et non graves (voir ci-dessus), il existe de nombreux remèdes naturels pour les réduire ou les éliminer, ainsi que d’autres symptômes comme les irritations et les démangeaisons.Comment s’en débarrasser, voici nos conseils.

Le repos

Cure d’infection oculaire de grand-mère : une solution solide. Pour les légères rougeurs dues à la fatigue, à l’exposition au soleil ou à une irritation mineure, rien de tel que de reposer vos yeux. Vous pouvez également porter des lunettes de soleil pour éviter l’écran pendant un certain temps. Si possible, réglez toujours le filtre de lumière bleue de votre écran à son niveau maximum.

 Les cataplasmes

Une variété de cataplasmes naturels sont faciles à préparer : 

  Le cataplasme de pomme de terre

Grâce à ses propriétés antibactériennes, vous pouvez râper une pomme de terre crue et l’envelopper dans un linge propre et fin (mousseline ou coton) pour apaiser les yeux rouges et enflammés.Appliquer pendant 5 minutes.

  Le cataplasme à la camomille

Idéal pour apaiser les symptômes de la conjonctivite (rougeurs, démangeaisons, brûlures, etc.). Vous pouvez le faire en faisant tremper des fleurs de camomille bio dans de l’eau bouillante, en les laissant tremper puis en les refroidissant.

 Les compresses froides ou chaudes

Des compresses glacées ou froides sont utilisées pour réduire les démangeaisons et l’enflure. Réchauffez pendant 5 minutes pour apaiser les rougeurs et les lourdeurs. Nous recommandons d’utiliser de l’eau tiède pour le nettoyage. Utilisez toujours un champ stérile car l’œil est une zone sensible.

 La pâte de coriandre

Prenez une petite feuille de coriandre et mélangez avec 3/4 tasse d’eau. Tamiser le mélange en une pâte et appliquer sur les paupières bien fermées. Retirer après 3-5 minutes. L’inconfort et les rougeurs disparaissent.

 La compresse de réglisse

Faire bouillir 50 g de racine de réglisse dans 1 litre d’eau et laisser tremper pendant 10 minutes. Une fois refroidi, imbiber 2 compresses ou 2 grands cotons dans l’eau tiède avant de les appliquer sur les yeux. Une fois la compresse sèche, répétez le processus.

 Le cataplasme de mauve

Il est connu pour soulager les rougeurs oculaires dues à la conjonctivite, aux nuits blanches et à la fatigue des écrans. Une fois à ébullition, faites chauffer un bol d’eau et 1 cuillère à soupe de mauve pendant 1 minute. Laisser reposer 10 minutes. Passer directement sur les paupières avant d’appliquer les fleurs trempées encore chaudes. Laisser reposer 20 minutes dans le noir si possible.

Les pommades naturelles

 Le miel

Appliquez simplement une petite quantité telle quelle (pure) pour réduire l’inflammation et restaurer la couleur blanche normale.

 L’aloe vera

Appliquez du gel d’aloe vera, disponible dans les magasins bio, sur les yeux et massez doucement pour absorber. Utilisez 3 fois par jour pour réduire l’inflammation.

 La pommade de farine à l’œuf

Mettez 1 jaune d’oeuf et 50 g de farine dans un bol et mélangez. Étalez-le sur vos paupières et laissez-le pendant une heure avant de le laver à l’eau.

 Le lavage oculaire avec des gouttes d’origine naturelle

 Le miel dilué dans de l’eau

Dissoudre 1 cuillère à café de miel dans de l’eau bouillie et refroidie. Ensuite, prenez un distributeur (petite seringue ou compte-gouttes) et mettez 2 à 3 gouttes dans chaque œil 3 fois par jour.

 L’eau salée

C’est ce qui se rapproche le plus des larmes artificielles, du sérum physiologique ou des gouttes pour les yeux. Au lieu de les acheter à la pharmacie, vous pouvez en fabriquer vous-même en faisant bouillir 1/2 litre d’eau et en ajoutant une cuillère à café de sel. Laisser reposer à feu doux pendant 15 minutes avant de refroidir. Utilisez une pipette pour verser quelques gouttes de larmes dans votre œil et il s’éclaircira instantanément.

 Le jus d’aloe vera

Humidifiez une boule de coton avec du jus d’aloe vera dilué dans de l’eau bouillante froide. Appliquer délicatement sur l’œil affecté. 

 L’hydrastis ou hydraste du Canada

Apprécié pour ses propriétés antiseptiques, une cuillère à café de curcuma peut être ajoutée à de l’eau bouillante et laisser infuser pendant 10 minutes. Décanter avant refroidissement. Appliquer 2 à 3 gouttes avec un compte-gouttes 3 fois par jour.

 Les graines de coriandres

Faire tremper 1 cuillère à café de graines de coriandre dans de l’eau bouillante pendant 20 minutes. Filtrer la décoction et prendre un bain oculaire (fermer hermétiquement). Laissez chaque œil sécher complètement avant de rouvrir.

L’homéopathie

L’homéopathie peut être un allié efficace pour lutter contre les rougeurs causées par l’inflammation de la conjonctive. En complément, votre médecin peut vous prescrire la prise d’Euphraise (Euphrasia officinalis aux 5 CH).

Ce médicament peut également être accompagné d’un traitement topique avec des gouttes de Calendula officinalis.

Le yoga des yeux

La pratique du yoga des yeux est conçue pour renforcer et détendre les muscles associés au globe oculaire et favoriser le rougissement des yeux. Les exercices de répétition ont donc des objectifs précis, notamment :

  • Procurer de la détente
  • Réduire la fatigue oculaire
  • Réduire la sécheresse oculaire

Connaître ces points peut aider à réduire les rougeurs. Il existe une gamme de formations qui peuvent aider à améliorer l’état général et la vision :

  • Mouvement de haut en bas et inversement sans bouger la tête (principe constant pour chaque exercice)
  • Mouvement de gauche à droite
  • Mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre, puis dans le sens inverse des aiguilles d’une montre
  • Utilisez vos yeux pour imiter des formes (géométrie, lettres, etc.)
  • Fixez un objet proche, puis éloignez-vous un peu plus à la fois avant de ramener votre regard au point de départ
  • Déplacez la mise au point d’un point à un autre en douceur et aussi lentement que possible
  • Position de l’index devant le visage : fixe dans son mouvement répété vers et loin du nez

Pour plus d’efficacité, vous devez répéter chaque exercice une dizaine de fois. Aussi, entre les séries d’exercices, il est conseillé de « noircir » vos mains au-dessus de vos yeux puis de les éloigner doucement pour éviter l’impact de l’éblouissement. N’oubliez pas de cligner des yeux régulièrement pour éviter le risque de sécheresse oculaire. Enfin, pratiquez ces exercices en retirant vos lunettes ou vos lentilles de contact.

La gemmothérapie ou la thérapie par les bourgeons

Elle consiste à utiliser les bourgeons, qui ont des vertus supérieures aux feuilles et aux racines de la plante. Les bourgeons de myrtille sont particulièrement indiqués pour la sécheresse oculaire et la conjonctivite, deux causes majeures de rougeurs oculaires. Cependant, il doit être évité si vous êtes enceinte, si vous allaitez ou si vous souffrez d’un cancer hormono-dépendant.

Spécial bébé

Si votre bébé a les yeux rouges et qu’il est allaité, vous pouvez lui donner quelques gouttes de lait maternel plusieurs fois par jour pendant l’allaitement. Les propriétés sédatives et antiseptiques du lait maternel sont bien connues. Vous pouvez également les nettoyer et appliquer une compresse imbibée d’hydrolat de camomille tiède préchauffé au bain-marie 2 à 3 fois par jour.

Les choses à éviter

  • Méfiez-vous des substances qui provoquent des irritations ou des rougeurs, telles que l’essence, la fumée de cigarette, la poussière, le pollen, le chlore et les squames d’animaux.
  • Lavez-vous fréquemment les mains et évitez autant que possible de vous toucher les yeux, sauf s’ils viennent d’être lavés.
  • Éviter tout contact avec les yeux avec un chiffon non stérile (coton, cataplasme, etc.). Utilisez toujours du matériel propre (compte-gouttes, draps, oreillers, etc.).

L’alimentation

Enfin, en plus de tous les remèdes naturels, prévenir et soigner les rougeurs oculaires passe aussi par l’alimentation : 

  • Réduire les aliments acides et inflammatoires pendant la maladie : produits hautement transformés, gras trans (plats préparés, biscuits, sucreries, pâtisseries, pâtes à tartiner, chocolat industriel, céréales en conserve, etc.), huile riche en oméga-6 (huile de tournesol). , sésame, soja), produits laitiers, viande rouge, sucre blanc, gluten.
  • Préférez les sources d’oméga-3 pour leurs propriétés anti-inflammatoires : huile de foie de morue, graines de lin, colza, caméline, poissons comme la sardine ou le maquereau bio…
  • Aussi, mangez plus de fruits et de légumes pour l’absorption des antioxydants et des vitamines.

Quand faut il consulter ?

Même lorsque la rougeur et l’irritation des yeux sont souvent inoffensives, elles peuvent cacher une condition médicale potentiellement grave. Si vous remarquez une perte de vision, consultez votre médecin dès que possible.

 Si vous développez des rougeurs à la suite d’une blessure, si vous avez une aura ou un halo, ou si vous souffrez de migraines ou de nausées, il s’agit d’une urgence médicale.

 Si les rougeurs persistent après 2 jours et s’accompagnent d’une gêne, de douleurs, d’une sensibilité à la lumière ou d’un écoulement purulent, consultez immédiatement un ophtalmologiste. Autres symptômes motivant la consultation :

  • Un liquide jaunâtre, brun ou verdâtre ou un écoulement muqueux peut indiquer la présence d’une infection
  • Douleur ou sensibilité inhabituelle dans ou autour des yeux 
  • Extrême sensibilité à la lumière
  • Fièvre ou inconfort général
  • Contact avec des porteurs de conjonctivite

 

Articles Liés

Les derniers articles