Isolation des combles : quelles sont les techniques les plus efficaces?

Qu’il s’agisse de combles perdus ou intégrés, leur isolation reste une priorité lorsqu’il s’agit de travaux de rénovation énergétique de votre logement. En effet, la toiture est la première source de fragilisation thermique de la structure. Une bonne isolation du plancher des combles permet de réaliser d’importantes économies sur les factures de chauffage. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les techniques les plus efficaces pour isoler un grenier, perdu ou aménageable.

Techniques d’isolation des combles

Les combles perdus sont des combles qui ne sont plus (ou quasiment inhabitables) du fait de la hauteur libre jugée assez faible ou du bois de construction carrément gênant qui empêche l’aménagement des pièces. Ces combles peuvent représenter jusqu’à 30 % de perte d’énergie. Une isolation efficace des combles est donc cruciale si vous envisagez d’économiser un peu sur vos factures d’énergie. Il existe plusieurs techniques pour isoler les combles perdus :

Technique de soufflage : Cette technique permet de souffler un isolant en forme de flocon de neige dans les combles perdus. Les isolants couramment utilisés pour la fabrication de flocons sont la laine ou la ouate de cellulose. Ce sont en fait des isolants ignifugés avec des paramètres thermiques très intéressants.

Technique de la laine déroulée : c’est une technique qui permet d’isoler les combles en roulant la laine jusqu’au sol. Elle consiste à disposer l’isolant sous forme de bande, souvent en couches doubles, croisées et superposées. L’objectif est d’obtenir une bonne épaisseur d’isolant pour assurer une excellente résistance thermique. Pour éviter les problèmes d’humidité et d’infiltration, il est préférable de placer un mur coupe-feu au sol avant d’installer l’isolant. Cette technique prend plus de temps que le soufflage et est donc plus coûteuse.

Techniques d’isolation des combles aménageables

Dans le processus d’isolation des combles, il faut distinguer les combles perdus de ceux qui peuvent être aménagés (habités). Dans les combles des cabriolets, il faut isoler les pentes du toit. Assurez-vous que les outils de chenille résistent au moins à 6 min 2 s K/W. Le respect de ses normes de performances permet de bénéficier de certains avantages, comme le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) et les primes CEE. L’isolation des combles aménageables passe par l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur.

Isolation des combles par l’intérieur : l’isolation des combles résidentiels peut également être réalisée sous des pentes. L’isolant est ensuite fixé avec une armature. Ces combles peuvent être isolés de l’intérieur par la fixation de panneaux résistants et semi-résistants. Cette technique d’isolation peut être réalisée soit par une seule couche de laine entre les chevrons soit par un doublage stratifié sous fluage. Dans tous les cas, appliquez un pare-vapeur puis posez une cloison sèche pour recouvrir la laine de roche.

Isolation des combles par l’extérieur ou brute : cette technique nécessite un « déliteaunage » ou « détuilage », ce qui la rend plus coûteuse que l’isolation des combles par l’intérieur. En effet, le coût d’isolation d’un grenier par l’extérieur est environ trois fois supérieur à celui d’une isolation par l’intérieur. Quelle est la technique d’isolation par l’extérieur? Au début il faudra « démonter » le toit. Il faut donc enlever tout le toit de la maison, ne laissant que la charpente. Ensuite, nous procédons à l’application du mécanisme de coffrage et du matériau étanche. Ensuite, vous poserez 2 couches de panneaux sur le cadre.

Le choix d’équipements éco-performants répondant aux exigences d’isolation thermique, acoustique et acoustique est primordial. Ces panneaux seront fixés avec des chevrons. Enfin, vous recouvrirez le toit de couches d’isolant.

Articles Liés

Les derniers articles